ಭಾರತ: 'ಮೇಕ್ ಇನ್ ಇಂಡಿಯಾ'ದ ತೆರಿಗೆ ತರ್ಕಬದ್ಧತೆಗೆ ಮುಕ್ತವಾಗಿದೆ: ರಾಜನಾಥ್ ಸಿಂಗ್ | ಇಂಡಿಯಾ ನ್ಯೂಸ್

PARIS: ministre de la Défense nationale ರಾಜ್ನಾಥ್ Singh a déclaré mercredi que l'Inde avait pris de nombreuses mesures pour attirer les investissements dans le secteur manufacturier de la défense et était disposée à toute rationalisation fiscale pouvant être nécessaire pour en Inde 'initiative dans le secteur.
S'adressant à une délégation de PDG représentant certains des plus grands acteurs français de l'industrie de la défense à l'issue de sa visite de trois jours dans le pays, le ministre a également souligné la réduction récente du taux d'imposition des sociétés ainsi que les mesures prises pour améliorer la situation. de faire des affaires en Inde.
“Pour” Make in India “en défense, s'il est nécessaire de poursuivre la rationalisation de l'impôt, cela peut être considéré comme approprié”, a déclaré Singh.
“Nous avons entrepris d'importantes réformes économiques pour améliorer la facilité des affaires et ouvrir l'économie aux investissements. Le gouvernement du Premier ministre ನರೇಂದ್ರ ಮೋದಿ a largement ouvert le secteur de la défense à l'industrie manufacturière. “Make in India”. Nous avons mis en place dans tout le pays une taxe unique sur les produits et services (TPS), ce qui représente la plus grande réforme fiscale depuis notre indépendance et nous avons récemment réduit considérablement notre impôt sur les sociétés “, a-t-il déclaré.
Le ministre, arrivé en France pour recevoir la livraison symbolique du premier des 36 avions de combat Rafale acquis par le gouvernement indien pour renforcer les capacités de défense de l'armée de l'air indienne (IAF), a déclaré que sa visite reflétait la profondeur de l'Inde. Partenariat France-France dans le secteur industriel de la défense.
Il a déclaré: “L'Inde est disposée à explorer les possibilités de coproduction d'équipements de défense haut de gamme et cherche des collaborations pour moderniser ses chantiers navals et ses plates-formes de défense par le biais de la technologie.
” Les entreprises françaises peuvent faire de l'Inde leur base pour la production d'équipements de défense, non seulement pour le grand marché indien, mais également pour l'exportation vers d'autres pays. “
Insistant sur les besoins importants de l'Inde en moteurs aéronautiques, tant dans le domaine civil que militaire, Singh a déclaré que le pays était ouvert à l'exploration aéronautique. groupe de moteurs, gouvernement à gouvernement.
“J'espère que cette réunion donnera une impulsion à notre argumentation 'Make in India' et sera également bénéfique pour vous d'engager un dialogue avec nous”, a déclaré le ministre. a invité une dizaine de capitaines de l'industrie de la défense française à participer à la DefExpo de Lucknow l'année prochaine.
L'ancien ministre en chef de l'Uttar Pradesh, qui a souligné certaines des attractions de son p Les circonscriptions parlementaires et l’Etat d’origine, qui constituent un pôle important de la culture et de l’industrie, ont appelé les entreprises françaises à explorer les conditions attractives pour l’investissement dans les deux corridors industriels de la défense indienne – Uttar Pradesh et Tamil Nadu.
“Nous souhaitons créer un nouveau centre de fabrication pour les sociétés opérant dans les domaines de l'aviation de défense,
ಕೃತಕ ಬುದ್ಧಿಮತ್ತೆಯ et de la technologie blockchain”, a-t-il déclaré.
Eric Trappier, PDG de ಡಸ್ಸಾಲ್ಟ್ ವಾಯುಯಾನ qui avait accueilli mardi le ministre pour la cérémonie d'intronisation officielle de l'avion Rafale de l'IAF à l'aéroport de Merginac à Bordeaux, faisait partie du groupe des PDG de haut niveau ayant participé à la réunion de mercredi.
Bruno Berthet, PDG de RAFAUT, André Piaton, PDG de Sogitec Industries, Jacques Declaux, PDG de Roxel et Alan Guillou, PDG du groupe Naval, étaient parmi les autres capitaines de l'industrie française dans l'industrie de la défense qui étaient présents pour discuter des synergies avec l’initiative «Make in India».
Beaucoup ont déjà indiqué leur intention de participer à la DefExpo qui se tiendra à Lucknow du 5 au 8 février 2020 et dont le thème est «Transformation numérique de la défense».
Barun Mitra, secrétaire suppléant du ministère de la Défense, a présenté de manière détaillée le DefExpo et a souligné les opportunités de marché de 130 milliards de dollars offertes dans le secteur de la défense en Inde.
La rencontre avec les dirigeants français de l'industrie de la défense conclut la visite officielle de M. Singh dans la nation européenne, qui comprenait également une rencontre avec le président ಎಮ್ಯಾನುಯೆಲ್ ಮ್ಯಾಕ್ರಾನ್ ainsi que le deuxième dialogue sur la défense Inde-France avec le ministre des Forces armées ಫ್ಲಾರೆನ್ಸ್ ಪ್ಯಾಲಿ .

ಈ ಲೇಖನ ಮೊದಲು ಕಾಣಿಸಿಕೊಂಡಿತು (ಇಂಗ್ಲಿಷ್ನಲ್ಲಿ) ದಿ ಟೈಮ್ ಆಫ್ ಇಂಡಿಯಾ